Posted in Autour du monde

Balade dans Bangkok

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
Balade dans Bangkok Posted on 31 janvier 2019Qu'en pensez-vous ?
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Mardi 29 Janvier

Après une bonne nuit de sommeil, on se sent d’attaque pour continuer notre visite de Bangkok.

Un petit coup de métro et de bateau, et nous voici devant le temple de Wat Arun qui surplombe le fleuve.

Sa façade est ornée de délicates mosaïques en porcelaine. On se balade dans l’enceinte et on entre dans plusieurs temples, en faisant bien attention d’ôter nos chaussures avant. On croise plusieurs fidèles venus présenter leurs offrandes (des boutons de lotus, symbole d’illumination, des guirlandes de fleurs et d’encens ou de la nourriture) et se recueillir devant des bouddhas de différentes tailles. Dans certains temples, des moines, vêtus de toges orange, les bénissent avant de leur accrocher un petit bracelet au poignée.

Après cette visite très instructive, on reprend le ferry pour traverser le fleuve et marcher jusqu’au marché aux amulettes. En chemin on goûte un délicieux jus de grenade pressé devant nos yeux ébahis.

Le marché aux amulettes est un dédale de stands couverts où se vendent des petits talismans. Ils sont prisés des collectionneurs, des moines et des chauffeurs de taxi qui les inspectent à la loupe à la recherche d’une signification cachée ou d’une valeur secrète. On peut en voir faits de différents matériaux, de différentes tailles et de différentes formes. C’est assez impressionnant

Entre deux allées on retrouve les fameuses cantines de rue constituées d’un stand de nourriture (plus ou moins appétissant) et de quelques chaises et tables en plastique le long du mur.

La balade se poursuit vers le marché de Khao San, une longue rue avec de nombreux bars et magasins de souvenirs. Elle est connue pour son agitation nocturne mais à 14h elle semblait étrangement calme… même le trafic y est plus réduit.

On s’arrête pour déjeuner dans un restaurant recommandé par un ami: Mango restaurant. Ça doit être le resto le plus bobo de Bangkok car il ne propose que des plats végétariens ou vegan, indique quand il y a du gluten et n’utilise pas de sucres raffinés…il y a un large choix à la carte et les plats sont très joliment présentés. Mais au final ça a moins de saveurs que ce qu’on peut manger dans la rue (et c’est plus cher) !

Après cette petite pause bien méritée, on poursuit vers une des artères principales du centre, Th Ratchadamnoen Klang. Imaginez cinq voies de chaque côté avec un trafic incessant… C’est sur cet axe que se trouve plusieurs symboles de l’histoire thaïlandaise: le mémorial du 14 octobre 1973 en mémoire de citoyens tués lors d’une manifestation en faveur de la démocratie, et le Democracy Monument.

On se balade ensuite en dehors des sentiers battus, le long d’un petit canal. Il est bordé d’habitations vraiment précaires, certaines carrément insalubres :

Ce chemin atypique nous permet d’arriver à un magnifique temple quasi désert, le Wat Ratchanaddaram. Il vient d’être rénové et on peut monter en haut de sa « tour » pour accéder aux reliques de bouddha et surtout avoir une vue à 360° sur Bangkok. Il y règne un calme très relaxant, on entend uniquement les chants des moines qui invitent à la méditation.

Comme ce temple se situe juste à côté de la Queen’s Gallery, on décide d’aller y faire un tour. C’est une galerie d’art créée en 2003 à la suite d’une demande de la reine Sirikit de Thaïlande qui voulait fonder une exposition publique permanente pour promouvoir les oeuvres d’artistes thaïlandais. Il y a en ce moment une exposition sur les père et fils Mukdamanee. On a pu bien en profiter car on a eu le musée pour nous !

On se rend ensuite au mont d’Or d’où on peut observer le coucher du soleil et faire sonner les gongs. En redescendant on trouve rapidement un taxi pour se rendre chez le tailleur pour un premier essayage du smoking de Maman. On dîne ensuite à proximité du marché de nuit de Patpong qui ne nous fait pas beaucoup d’effet avec ces longues rangées de stands touristiques tous identiques. En revanche le pad thai est de loin le meilleur mangé jusqu’à présent !

Encore une bonne journée de découverte et de marche (12km) 🙂

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Laisser un commentaire