Posted in Autour du monde

Art et Chill à Siem Reap

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
Art et Chill à Siem Reap Posted on 15 mars 2019Qu'en pensez-vous ?
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Mercredi 13 Mars 2019

Pas de temples aujourd’hui, mais une journée plus « tranquille » sur Siem Reap !

Je commence par un bon brunch à Bayon, une école qui permet chaque année à une quinzaine de jeunes filles de bénéficier d’une formation en pâtisserie.

Avec le vélo loué à l’hôtel, je pédale jusqu’à Theam’s, un atelier et galerie d’art. La maison, où sont exposés différentes pièces d’art khmer, est magnifique. C’est un véritable havre de paix. L’artiste, Theam, a été formé à l’école Boulle et aux artisans d’Angkor avant de s’installer ici. Il y vend ses tryptiques et ses éléphants en argile laqués.

Je me rends ensuite à une exposition proposée par l’association Krousar Thmey, dans une école pour aveugles et malentendants. L’expo est fermée quand j’arrive mais on me propose un massage d’1h en attendant l’ouverture… Comment refuser 😉 ? Je suis ainsi massée par une cambodgienne aveugle qui a des doigts en or. J’apprends qu’elle a le même âge que moi mais qu’elle est mariée depuis 9ans, qu’elle a un enfant de 7ans et qu’elle est un peu fatiguée parce qu’elle s’est levée tôt ce matin à 4h pour préparer le petit déjeuner et le déjeuner. Elle gagne 3$ sur ce massage de 7$. Quand elle me dit ça, je me dis qu’on ne vit vraiment pas dans le même monde et je réalise à quel point je suis privilégiée.

Relaxée, je suis toute disposée à découvrir l’exposition. Très courte, elle comporte quelques informations sur le lac Tonlé Sap et une expérience inédite « Seeing in the dark ». Pendant 15min un étudiant aveugle me guide dans le noir pour me faire réaliser les difficultés auxquelles il doit faire face tous les jours (pour s’orienter, pour faire ses courses, etc). C’est très instructif et intéressant de pouvoir discuter avec lui.

Après ces rencontres enrichissantes, j’enfourche à nouveau mon vélo pour retrouver les Suisses à Cambo Beach, un bar avec piscine qui a ouvert récemment. Ça fait du bien de piquer une tête, il fait 38/40° toute la journée ici.

Le bar propose aussi à manger et je déguste donc un très bon porc mariné avec de l’aubergine. Un délice.

Je finis la soirée en me baladant au marché de nuit de Siem Reap et dans le centre ville où il y a la célèbre rue des bars (« Pub streets »). Je trouve un petit spa (ce n’est pas ce qui manque ici) pour me faire faire une pédicure avant de rentrer me coucher 🙂

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Laisser un commentaire