Posted in Autour du monde

De surprises en surprises

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
De surprises en surprises Posted on 3 avril 20191 Comment
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Dimanche 31 Mars 2019

La journée commence par un petit-déjeuner local : le banh cuon. C’est une crêpe de riz farcie à la viande que l’on peut acheter un peu partout dans la rue.

Après avoir réservé nos transports pour le lendemain, on va dans une rue connue pour les trains qui y circulent. Il y a des rails au milieu de la rue, bordés d’habitations et de petits cafés. C’est assez étonnant à voir ! On peut les remonter quasiment jusqu’à la gare :

Rue des couteaux

On part ensuite visiter le Temple de la littérature. Il comprend cinq cours, longue succession de portes et de portiques. Érigé en 1070 à la mémoire de Confucius, ce fut la première université du Vietnam ! Au début elle n’accueillait que les fils de mandarins mais elle s’est ensuite ouverte aux meilleurs élèves du pays. Maintenant les jeunes diplômés viennent s’y faire photographier avec leurs diplômes.

Après cette visite, la faim se fait sentir mais il n’y a pas grand chose à proximité. En essayant de trouver un restaurant, on se perd dans des ruelles d’habitations. Il y a des impasses de tous les côtés et on ne sait jamais où l’on va déboucher, un vrai labyrinthe. Ca nous permet d’observer que les vietnamiens ont beaucoup d’oiseaux en cage qu’ils accrochent sur leurs balcons ou sur leurs porches et que pour chaque bloc d’habitations, il y a des toilettes communes. Je pense que l’on n’aurait jamais su ça si on ne s’était pas aventuré dans les petites rues.

Arès avoir déjeuner chez Quan An Ngon, on se rend chez le tailleur pour l’essayage du costume de Jérémy. C’est prometteur ! Le professionnel a l’oeil et il repère tout de suite ce qu’il faut encore modifier dans la coupe.

On retourne dans la rue des rails pour voir le train de 18h15 passer. Il n’y en avait pas qui circulait quand on s’y était rendu le matin et je voulais vraiment voir ça. C’est complètement irréel.

Comme j’ai entendu dire que les vietnamiennes vont chez le coiffeur juste pour se faire laver les cheveux car cela inclue un massage du crâne de 30 minutes, on essaye de se rendre à une adresse repérée sur internet. Pour l’expérience, on prend un pousse-pousse que l’on négocie fermement. Un papy nous y conduit… à son rythme 😉

Malheureusement, une fois sur place, impossible de trouver l’adresse et tous les autres salons ferment. On décide alors de prendre un verre dans le quartier puis de rentrer en s’arrêtant en chemin pour acheter un banh mi, les célèbres sandwich vietnamiens. C’est là qu’on tombe sur ces boutiques très colorées qui vendent de quoi célébrer tout et n’importe quoi :

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

1 comment

Laisser un commentaire