Posted in Autour du monde

Des paysages à couper le souffle

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
Des paysages à couper le souffle Posted on 7 avril 2019Qu'en pensez-vous ?
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Jeudi 4 Avril 2019 – Jour 2 de la boucle de Ha Giang

Le soleil nous fait l’agréable surprise de sortir le bout de son nez pour cette deuxième journée en moto 🙂

Après un petit déjeuner personnalisé (crêpes pour nous les occidentaux et pho pour nos guides), on remonte en selle pour un premier stop à un marché local. C’est l’occasion de voir plusieurs ethnies différentes dans leurs tenues traditionnelles ou modernes (très fleuries et colorées) et de s’immerger dans leur quotidien. Il se vend de tout au marché : du bétail, des semences, des fruits et légumes, des plantes médicinales, des portables, des beignets…

On reprend la route pour aller jusqu’au village Hmong de Lung Cam. Les paysages sont très changeants et tous époustouflants. Il y a des panoramas incroyables, tantôt très verts, tantôt plus rocailleux. J’en prends plein les yeux :

Une fois arrivés à Lung Cam,on mange un petit encas fait d’une brochette de feuilles au goût de brocolis enroulées dans du lard, cuite au barbecue :

On passe vingt minutes à aider notre guide à récupérer les perles de son bracelet porte-bonheur qui vient de se casser. Heureusement on les retrouve quasiment toutes, il va pouvoir le réparer.

On commence ensuite ce pour quoi on était venu, la visite de la résidence de la famille Vuong, appelée encore aujourd’hui « Palais du Roi Hmong ». Notre guide nous fait faire un tour rapide en nous racontant quelques anecdotes sur la vie au Palais et sur ses habitants. Il nous explique par exemple que le « roi » vendait de l’opium et qu’il assassinait ensuite l’acheteur pour récupérer sa marchandise. Classé Monument historique, le musée est comme laissé à l’abandon et il y a plein d’objets cassés !

On déjeune à SuSu Coffee, un café créé et tenu par notre guide ! Il y a une vue incroyable mais le lieu n’est pas très bien entretenu. Il nous explique que ça lui a coûté 10 000€ pour construire et ouvrir cet endroit…

On continue le périple jusqu’au site de Lun Cu, le point le plus au nord du Vietnam ! En haut de la montagne Dragon se trouve une tour en beton, coiffée du drapeau vietnamien. Il fait 54m2, pour représenter les 54 ethnies existantes au Vietnam. De là on a une très belle vue à 360°, y compris sur la Chine.

Sur le retour, on s’arrête au point le plus proche de la Chine. On franchit tranquillement la frontière à pied, au milieu de femmes Hmong qui transportent des briques chinoises (apparemment plus résistantes que celles vietnamiennes). Je suis impressionnée par les charges que ces femmes portent. On en voit souvent marchant au bord de la route, courbée sous le poids de ce qu’elles transportent (du bois, de la nourriture pour les vaches…)

La frontière Chine / Vietnam

Il se fait déjà tard donc nos chauffeurs accélèrent pour nous amener jusqu’à notre homestay à Dong Van. On y partage à nouveau un bon repas avant de faire quelques parties de carte. L’un des chauffeurs ne parle pas anglais mais Su lui traduit les règles pour qu’on puisse jouer tous ensemble

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Laisser un commentaire