Posted in Autour du monde

On the road again !

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
On the road again ! Posted on 25 mars 2019Qu'en pensez-vous ?
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Vendredi 22 Mars 2019

J’ai retrouvé Becca pour passer deux jours sur Kampot et Kep, sur la côte cambodgienne 🙂

On commence la journée par un petit déjeuner de folie à l’Epic Arts Cafe :

Nous louons ensuite des scooters auprès de notre guesthouse (5$) pour monter en haut du parc national de Bokor, à l’ouest de Kampot. On y trouve une ancienne station d’altitude créée à l’époque du protectorat francais pour soigner les colons européens souffrant de maladies tropicales. Maintenant ce sont surtout des ruines et des bâtiments désaffectés où on peut voir quelques beaux graffitis. Il y règne une ambiance particulière, digne d’un film à suspense ou d’un film d’horreur. Surtout quand le ciel commence à s’assombrir et que le vent se lève !

En haut de la station se trouve le Wat Sampov Pagoda, un temple bouddhique en bordure de falaise.

On reprend la route sinueuse, très agréable, pour retourner sur Kampot pour déjeuner. Je prends une excellente salade de vermicelles avec des calamars et des crevettes au Lemongrass Bistro. Très agréable avec la chaleur qu’il fait !

On part ensuite dans l’autre direction, vers l’est, pour aller visiter une plantation de poivre. La route non goudronnée passe à travers de très jolis paysages de campagne et quelques villages.

On visite « La Plantation » lors d’un tour guidé qui se termine par une dégustation de poivres. On y découvre les différents types de poivre qui font la réputation de la Région. Les Chinois puis les Français ont introduit sa culture intensive au 19ème siècle. Il y a eu une période de déclin sous le régime des Khmers rouges mais la production connaît à présent un nouvel essor.

Toutes les poivres (rouge, blanc, noir, et vert) sont issus d’une même liane qui pousse le long d’un tuteur en bois. Ils sont récoltés à différents stades de maturité et subissent ensuite différents process qui leur confèrent leurs saveurs distinctes.

Sur le chemin du retour, on longe le Secret Lake, un réservoir construit par les Khmers rouges. Comme toujours en fin de journée, la lumière est magique et donne une belle teinte au paysage.

On arrive à Kampot juste à temps pour le coucher de soleil. On retrouve Nicolas au bar de l’auberge de jeunesse pour boire quelques bières (0,75$ !!) avant d’aller dîner de délicieux dumplings chez Ecran Noodle. Et reprendre quelques bières ensuite 😉

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Laisser un commentaire