Posted in Autour du monde

Phu Quoc et ses plages du Nord

Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).
Phu Quoc et ses plages du Nord Posted on 29 mars 2019Qu'en pensez-vous ?
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Mardi 26 Mars 2019

Avec Dominik nous louons des scooters pour partir à la découverte du Nord de l’île de Phu Quoc et de ses différentes plages.

Ici il faut être particulièrement vigilant et s’habituer au doux son du klaxon ! Il est utilisé à chaque fois que quelqu’un double pour prévenir de sa présence, mais aussi quand un piéton traverse, que quelqu’un roule à contresens (assez fréquent)… Le moindre qu’on puisse dire c’est que c’est animé sur la route.

Notre premier arrêt est la magnifique plage de Vung Bau. On tombe dessus par hasard, après avoir suivi un chemin de terre rouge. On est les premières à poser nos serviettes sur le sable blanc et à plonger dans l’eau turquoise. Il y a deux bateaux de pêche amarrés au large, le décor est digne d’une carte postale.

On essaye ensuite de rejoindre la plage de Dai. Je dis bien « essaye » car ça nous prend bien 1h30 avant d’arriver à proximité de la plage, avec de nombreux allers-retours sur des chemins sans issue. Les quelques portions auxquelles on arrive à accéder péniblement sont très sales. La plage au sable blanc vue sur internet a l’air d’être réservée aux énormes hôtels et lotissements en construction…

Après cet échec, on fait une petite pause déjeuner dans le village de Ganh Dau, au nord-est de l’île. On s’arrête dans un bouiboui qui ne paye pas de mine en espérant que la viande exposée à l’air libre n’y est pas depuis trop longtemps. Le choix est simple, au menu il y a du riz ou des nouilles.

On reprend la route à travers une belle forêt pour atteindre la « starfish beach ». C’est une plage connue pour ses nombreuses étoiles de mer rouge. Quand on voit comment les touristes (principalement russes et vietnamiens) les traitent – en les prenant hors de l’eau, en les balançant – on peut se demander si ce phénomène va avoir lieu encore longtemps. En attendant c’est très photogénique.

Il est déjà tard mais on décide d’aller jusqu’au village de Bai Thom et de longer la côte jusqu’au village de Ham Ninh, quitte à rouler de nuit pour rentrer sur Duong Dong. Cette partie de la côte est encore préservée du tourisme mais à mon avis plus pour très longtemps. On commence déjà à voir des immeubles en construction.

On tombe sur un bar en forme de bateau qui nous aurait bien donné envie si on n’avait pas encore des kilomètres devant nous:

Une fois de retour à Duong Dong, on s’arrête dîner sur le marché de nuit. Cette fois on opte pour de la street food tenue par une famille vietnamienne : la maman s’occupe de la partie viande, le père des fruits de mer, le fils (qui me fait penser à mon frère) du service et la grand mère de la vaisselle et de la préparation des nems et brochettes ! On s’installe derrière leur stand sur de minuscules chaises en plastique et on regarde les gens passer en mangeant 🙂

Oeufs à l’huitre

Pizza vietnamienne
Exploratrice en herbe, je partage ici mon quotidien parisien, mes voyages et mes coups de cœur (un salon de thé cosy, une recette healthy savoureuse, une adresse à l'autre bout du monde...).

Laisser un commentaire